C.G. JUNG

Rêve, Alchimie, Homéopathie, Poésie

Enfances

Aquarium

dans la mer pullulent les rubiacées et les algues

mon bonnet de nageur est sur l’affiche
encore neuf

les nourrissons ont des tubes à l’ombilic
pour pĂŞcher la crevette
et des masques à oxygène pour regarder les rochers

les poissons mâchonnent du varech
les yeux fixes

l’eau tiède
les coraux
mes sandales
et mon petit filet bleu

Nocturne

la nuit aussi rumine comme un vieil arbre

les chemins fusillent les heures

tu coupes le vent avec ton canif mais il file plus vite encore

soit !

le petit hĂ´pital minable sent la cigarette froide

les ombres s’allongent sous les néons

un cargo indigo fonce dans le métro

en plastique

mon petit pistolet Ă  eau

usé     plouf

alors

j’attends ce train neuf au fond du jardin

 Sadness

je n’ai ni cœur à crier ni à plonger mon corps dans le nuage du soir
quand vient le rayon vert à l’horizon
je n’ai ni l’espoir à cracher des feux d’artifice dans la mer
ni Ă  marcher sur les mains
je demeure sur un château de sable
à inspirer lentement le sel  bleu des vagues